Depuis le 11 mars, 7 CHSCT académiques ont étés convoqués. Le dernier s’est tenu le 16 avril, suite à la décision du Président de la République de rouvrir écoles et établissements scolaires, tout en maintenant fermés, restaurants, cinémas etc …
Lors de ce CHSCT Académique, FO a lu une nouvelle fois une déclaration liminaire dans laquelle elle exprime ses revendications et informe que sans protection, sans dépistage, sans médecine de prévention, FO n’acceptera pas la reprise le 11 mai.
Vous pouvez également consulter les votes émis sur les avis de ce CHSCT académique.

Voici ce qu’on peut donner comme éléments d’information à la suite de ce CHSCTA.

  • Sur le matériel de protection : aucun élément concret ni chiffré n’a été donné concernant la mise à disposition du matériel de protection, le rectorat se réfugiant derrière les décisions ministérielles devant venir. FO maintient sa revendication que ce matériel soit mis à disposition de tous les personnels dans tous les établissements.
  • Sur le dépistage systématique des personnels et des élèves avant toute reprise : le rectorat a confirmé que ce n’était pas envisagé. Pourtant FO, FSU et CGT en avaient fait la demande, au plan ministériel et au plan académique. FO maintient cette revendication.
  • Sur le droit de retrait : le rectorat a indiqué que pour lui, la protection des agents et des élèves serait assurée mais a refusé de dire en quoi consistait cette protection. FO maintient sa revendication que le droit de retrait soit accordé à chaque personnel qui déciderait de l’invoquer et défendra les personnels qui décident d’utiliser ce droit.
  • Sur les aspects d’ordre pédagogique : le rectorat a indiqué que les modalités de la reprise seraient « entre la classe et la garderie », selon les termes employés, mettant en avant les missions d’éducation des enseignants. Pour FO, l’école n’est pas la garderie pour les enfants de ceux à qui on demande de retravailler. L’école est le lieu de la transmission des connaissances, conformément aux programmes disciplinaires d’enseignements et au volume horaire dû à chaque élève.
  • Sur l’organisation temporelle de la reprise : le rectorat a indiqué qu’il y aurait une pré-rentrée. La refonte de tous les emplois du temps de tous les personnels est envisagée mêlant le présentiel et le télétravail.