Contre l’avis du Conseil scientifique qui préconisait l’ouverture des écoles et des établissements scolaires en septembre 2020, le Président de la République et son gouvernement ont annoncé que les établissements scolaires rouvriraient à compter du 11 mai. Beaucoup de personnels se trouvent dans l’incompréhension face à cette décision et ont légitimement peur de reprendre dans des conditions mettant en péril leur état physique et moral. Le discours du Premier Ministre le 28 mai ne change rien à la situation.

Le danger grave et imminent est donc bien caractérisé : la FNEC FP-FO 86 lance une procédure d’alerte. Elle permettra à chaque salarié qui considérera que les conditions de sécurité ne sont pas réunies d’exercer son droit de retrait. Le SNFOLC86 défendra chaque collègue sur l’exercice de ce droit de retrait.

Partager :