Le ministre Blanquer annonce qu’il lance « un Grenelle des professeurs ». Cette musique n’est pas nouvelle. Elle était apparue en pleine mobilisation contre la réforme des retraites, qui a certes été pour le moment retardée mais qui reste inscrite au calendrier ministériel.

Alors que les enseignants pouvaient perdre en moyenne 36 % de leur pension, le ministre mettait 500 millions sur la table pour « revaloriser » les enseignants dont 200 millions pour les salaires et 300 millions pour travailler plus en finançant les stages pendant les vacances et les heures supplémentaires dans le second degré. 20 € par mois pour détruire notre statut : non merci ! Vous lirez le communiqué de notre fédération à ce sujet qui analyse les annonces de Blanquer. Au moment où les hospitaliers viennent d’obtenir 183€ pour tous, nous demandons plus que jamais l’ouverture immédiate de négociations en vue d’un rattrapage de la perte de pouvoir d’achat subie depuis 2000 par l’augmentation de la valeur du point d’indice.