Le moment est grave et inédit dans l’éducation nationale. Dans toute la France, des collègues se sont mobilisés, à travers des actions de grève, contre les réformes Blanquer, décriées par une large majorité de la profession. Au lycée Desfontaines de Melle, la rectrice de l’académie de Poitiers a décidé de faire tomber des têtes afin d’intimider l’ensemble des personnels. Suite à la mobilisation lors des E3C, 3 collègues ont été suspendus 4 mois, puis 4 mois supplémentaires, pendant qu’une caricature d’enquête administrative, uniquement à charge, a été diligentée s’appuyant sur des rapports d’inspecteurs, du chef d’établissement et d’équipes mobiles de sécurité du rectorat. Des CAPA disciplinaires à l’encontre de nos désormais 4 collègues de Melle ont été engagées. Ils sont convoqués les 12, 13, 14 et 16 octobre. Qu’ont-ils fait de si gravement répréhensible ? Ils ont seulement exercé leur droit de grève ! Les chefs d’accusation sont politiques, allant jusqu’à « l’incitation à l’émeute » et ne reposent sur RIEN. Derrière cette répression, il faut comprendre que c’est tout l’exercice de l’activité syndicale, du droit de grève et de la liberté d’expression qui sont attaqués ! Aujourd’hui, personne n’est à l’abrit, cela peut arriver à chacune ou chacun d’entre nous.

L’intersyndicale de l’académie de Poitiers rappelle qu’elle exige l’abandon de toutes poursuites, y compris les conseils de discipline, à l’encontre de nos collègues, vous trouverez le tract Intersyndical ici.

Venez nombreux, lundi 12 octobre, à 13h, devant le rectorat pour soutenir nos collègues de Melle. Des camarades d’autres départements et d’autres académies seront présents ce lundi à Poitiers. Une manifestation démarrera ensuite à 15h du rectorat. Un préavis de grève a été déposé.