Alors que les personnels demandent une réelle augmentation de salaire et le rattrapage de leur pouvoir d’achat amputé depuis des années par le gel du point d’indice, alors que les personnels hospitaliers ont obtenu 183 € net d’augmentation indiciaire ( soit une hausse du budget de leur rémunération de 7,5 milliards d’euros), le ministre Blanquer propose avec son « Grenelle » de nouvelles indemnités pour un budget de 500 millions d’euros annuels, mais seulement 400 millions en 2021 car la « prime d’attractivité ne serait effective qu’à partir de mai 2021 ».

C’est une maigre prime pour seulement 31% des enseignants en lieu et place de l’augmentation de la valeur du point d’indice pour tous.

La prime d’équipement informatique de seulement 150 € par an et pas non plus pour tout le monde puisque les CPE et les professeurs documentalistes n’y ont pas le droit.

Par contre le ministre dit lui-même : « ces mesures ont été prises dans le cadre d’un travail global engagé au sein du Grenelle de l’éducation ». En effet les mesures du Grenelle sont en effet totalement imbriquées dans l’agenda social ministériel, qui prévoit de réviser les statuts et les missions à travers des dizaines de groupes de travail.

C’est un marché de dupes que le ministre présente aux personnels : des miettes sous forme de prime en échange d’une grave dénaturation des missions des personnels.

Pour en savoir plus, vous pouvez lire le communiqué suivant du SNFOLC qui explique les mesures du ministre !

Vous pouvez également lire à ce sujet (ci-joint) le compte rendu de l’audience de la FNEC-FP-FO qui permet de bien cerner le discours ministériel !

Vous pouvez aussi consulter une annonce pour vous équiper totalement en matériel informatique avec la prime Blanquer !