Le SN-FO-LC 86, avec la FNEC-FP-FO 86, appellent à participer à la manifestation de samedi prochain 28 novembre à 15h place de l’hôtel de ville pour dénoncer les violences policières et demander le retrait de la loi « sécurité globale ».

Vous trouverez le communiqué de la FNEC-FP-FO à ce sujet.

Après les Gilets jaunes, les militants syndicalistes, les lycéens, c’est au tour des migrants et des militants associatifs de subir une répression inouïe.  Le ministre de l’intérieur annonce que les coupables seront sanctionnés. Mais c’est le gouvernement qui est responsable. Qui a la main pour interdire et réprimer les manifestations, si ce n’est le préfet de police ? Qui a décidé les lois d’exception qui rendent les manifestations illégales, si ce n’est ce gouvernement ?

Rappelons que nous exigeons toujours le retrait de toutes les sanctions prononcées contre les 4 de Melle.

Vous trouverez aussi ici le communiqué de soutien à notre camarade du SNUDI-FO 34. Elle est notamment accusée de « dissimulation du visage lors d’une manifestation » pendant une diffusion à un péage avec les gilets jaunes de tracts contre la loi dite « pour une école de la confiance » de J-M. Blanquer, alors qu’elle portait sur sa bouche un bâillon, pour matérialiser l’article 1er de la loi qui remet en cause la liberté d’expression des personnels !