Nous défendons, ces derniers temps, de plus en plus de collègues qui sont mis en difficultés par des élèves, des parents, l’administration déroule souvent le tapis rouge pour ces derniers. Nous constatons aussi des attaques de collègues par le biais des réseaux sociaux. Nous soulevons depuis plusieurs années tous ces points, notamment au CHSCT et auprès de la médecine de prévention.

Mais malgré tout cela, malgré l’assassinat de notre collègue Samuel Paty, le gouvernement avance et détruit : le décret supprimant la médecine de prévention et les visites médicales est mis en place, en catimini, et le décret supprimant les CHSCT est paru le 20 novembre. On connait la musique, il est plus facile de casser le thermomètre que mettre en place les bons remèdes. Mais notre collègue Samuel Paty est bien mort. La règlementation exige (encore) qu’il soit procédé à une enquête du CHSCT, c’est ce qu’a par ailleurs immédiatement demandé la FNEC-FP-FO 78. Cette enquête, pourtant règlementaire, est refusée.

Afin d’exiger l’ouverture de cette enquête, le SNFOLC 86 vous invite à signer et à faire signer la pétition de la FNEC-FP-FO 78 (vous trouverez ici la version imprimable à mettre dans votre établissement et à renvoyer au SNFOLC 86). Cette enquête doit avoir lieu.