En cette rentrée où les postes manquent partout, où les classes sont surchargées comme jamais, ce « nouveau » gouvernement et son nouveau ministre Ndiaye nous apportent, tous les jours les preuves que rien n’a changé et que l’œuvre de destruction de la Fonction publique est toujours en marche. C’est un fait. Il suffit de lire le compte rendu de l’audience de notre Fédération avec notre ministre. Celui-ci confirme notamment que si revalorisation il devait y avoir, une partie de celle-ci sera bien conditionnée à des tâches supplémentaires. On peut aussi, par exemple, citer sa réponse lorsque la FNEC FP-FO a demandé l’ouverture de discussions immédiates pour l’amélioration de la grille des AESH, pour un vrai statut et un vrai salaire. La seule réponse du ministre est de proposer que les AESH se tournent vers les collectivités locales pour trouver un emploi complémentaire !